Autour du festival

Latitudes Contemporaines présente des propositions qui reflètent notre société et adapte tout au long de l’année des espaces de vie et de rencontre. À ce titre, l’équipe d’action culturelle tisse chaque année des liens solides avec des professionnel·le·s de l’action sociale, de l’éducation, de la formation et de la santé.

 

Des ateliers de pratique artistique

En association avec le collège Paul Verlaine, des élèves du dispositif UPE2A (Unité Pédagogique pour les Élèves Allophones Arrivants) ainsi que leurs parents participeront à une session d’ateliers de pratique artistique avec Kubra Khademi, artiste afghane accompagnée par Latitudes Prod. Ce groupe intergénérationnel sera invité à interroger la place des femmes dans l’espace public. Les travaux réalisés pendant ces ateliers seront exposés à partir du 14 juin à l’auberge de la maison Folie Wazemmes pendant toute la durée du festival.

 

Parcours et sensibilisations :

↳ Avec l’Institut Régional du Travail Social
Latitudes Contemporaines et l’ALEFPA s’associent à l’IRTS et invitent les chef·fe·s de service et futur·e·s chef·fe·s de service de la promotion CAFERIUS (Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale) à découvrir leur partenariat. Les étudiant·e·s participeront à trois temps du projet de création d’une courte forme performative mené par Benoît Duvette avec les jeunes de l’ALEFPA : un temps de présentation à l’IRTS, un temps de monstration pendant le festival et un temps d’évaluation à l’automne.

↳ Avec les Centres d’Entrainement aux Méthodes d’Éducation Active
En cohérence avec les valeurs partagées et les objectifs communs poursuivis par les CEMEA et Latitudes Contemporaines, nous menons conjointement des projets artistiques et culturels. En lien avec l’équipe de médiation, les militant·e·s des CEMEA proposent des dispositifs d’accompagnement au spectacle vivant à travers un parcours pensé en trois temps : avant, pendant et après le spectacle auprès des structures partenaires.

↳ Avec de nombreux partenaires
S’appuyant sur la programmation, l’équipe de médiation conçoit des dossiers pédagogiques et propose des interventions et parcours auprès de différents publics. Ces temps de sensibilisation permettent un accueil adapté à tou·te·s afin de mieux appréhender leur venue sur le festival.

Des projets tout au long de l’année

↳Le salon : Latitudes Contemporaines, l’Amicale de Production, la Générale d’Imaginaire et Vaguement Compétitifs se sont lancé le pari de réinventer le salon de la maison Folie Wazemmes, partenaire et commanditaire de ce projet d’espace partagé. Ils viennent habiter le salon en proposant au public des rencontres artistiques, des ateliers, des débats…

Au salon, pendant le festival :

Préparation au spectacle avec Aïmkhaltome :
La masseuse Aïmkhaltome invite les spectateur·trice·s à marquer un temps d’arrêt partagé avant le lever de rideau. À travers la rencontre, le contact et le massage, elle propose un moment pour se recentrer sur soi-même et se préparer ensemble à recevoir le spectacle, à tête et corps reposés.
Vendredi 14 juin à 19h
Jeudi 27 juin à 19h

Parcours artistique et décolonial :
Comment relire et repenser la ville au regard des vécus différents de celle-ci selon nos origines, des discriminations et de l’histoire coloniale ? La Générale d’Imaginaire vous propose un parcours Wazemmes-Gare conçu et porté par des habitant·e·s et une multitude d’artistes dont le rappeur/poète Ismaël Métis. Il démarrera par un brunch-lecture-portrait d’une convertie blanche par Vaguement Compétitifs et se terminera par l’après-midi carte blanche à Kubra Khademi au Tri Postal.
Samedi 22 juin à 12h

Colloque · L’exercice dans l’art

me 19 juin9h15 > 17h
Université Lille 3 (Maison de la recherche)

je 20 juin9h30 > 17h15
Gare Saint Sauveur (Cinéma)
Journée ouverte à tout public

ve 21 juin9h30 > 13h
Université Lille 3 (Maison de la recherche)

Essentielle à toute activité artistique, la pratique de l’exercice est rarement interrogée en tant que telle. Qu’est-ce qu’un exercice artistique ? Quelles perspectives nouvelles la pensée de l’exercice permet-elle d’ouvrir sur la compréhension de la pratique artistique, son lien au savoir, à la technique et à la transmission pédagogique ? Inversement, en quoi les pratiques de l’art interrogent cette notion d’exercice devenue centrale en philosophie depuis les travaux de Pierre Hadot et de Michel Foucault consacrés aux « exercices spirituels » ? Le colloque croisera les interventions d’universitaires spécialistes de ces recherches, des interventions artistiques sous la forme de courtes performances participatives et un entretien avec Maguy Marin le jeudi après-midi.

 

Comité d’organisation
François Frimat (Président du Festival Latitudes Contemporaines)
Marie Glon (Maître de conférences en danse à l’Université de Lille, CEAC)
Maria-Carmela Mini (Directrice artistique du Festival Latitudes Contemporaines)
Bernard Sève (Professeur en esthétique et philosophie de l’art à l’Université de Lille, STL)
Géraldine Sfez (Maître de conférences en études cinématographiques à l’Université de Lille, CEAC)
Sarah Troche (Maître de conférences en esthétique et philosophie de l’art à l’Université de Lille, STL)

Avec les artistes Latitudes Prod.
Documentaire « Liberté dans la contrainte du monde, artistes et laïcité »

Écrit et réalisé par Marie-Laure Marquis-Lainé
Avec la participation de Pippo Delbono, Kubra Khademi, Tiphaine Raffier, Yuval Rozman et Louis de Carbonnières
Avec le soutien de la DRJSCS Hauts-de-France.
Film produit grâce au soutien du CGET-Commissariat Général à l’Egalité des Territoires et du programme « Valeurs de la République et Laïcité »

Le documentaire « Liberté dans la contrainte du monde : Artistes et Laïcité » est un projet initié dans le cadre des débats d’idées du festival Latitudes Contemporaines, il a pour vocation de mettre en valeur la laïcité comme une expérience humaine partageable par tous. Ce film est une plongée dans les méandres complexes du principe de laïcité et une immersion dans ceux de la création artistique. L’analyse de plus en plus fine d’un historien du Droit et des Institutions rappelant l’origine, le contexte et le principe de laïcité est une colonne vertébrale à laquelle vient se greffer le témoignage de quatre artistes de la scène contemporaine, hommes et femmes, de nationalité, d’origine, de conviction religieuse ou non, différente. En livrant certains éléments de leur histoire, ils nous éclairent sur ce que signifie créer et donnent à voir leur cheminement intellectuel et émotionnel. Ils nous procurent des clés pour comprendre le message qu’ils délivrent et comment ils le travaillent pour le faire entendre. 

En concertation avec les collèges et lycées, nous avons proposé aux élèves d’explorer la question de la laïcité dans la création artistique à partir de ce documentaire comme un outil pédagogique et support aux interventions dans les classes. Nous avons à chaque fois organisé la séance en trois temps :

1 | Une phase de présentation du projet et de définition de la laïcité et du statut des artistes

2 | Une phase de projection du documentaire (première projection en public le 14 juin à la maison Folie Wazemmes, dans le cadre du festival Latitudes Contemporaines)

3 | Une phase de débats mouvants et discussions par le biais de méthodes d’éducation active : à quoi sert la laïcité au regard de la création artistique ? Quel est le rôle des artistes et des oeuvres d’art dans notre société ?

 

Avec l’ESA (École Supérieur d’Art) de Tourcoing

En 2018, les étudiants de l’Esa de Tourcoing de 2ème année ont rencontré la performeuse Kubra Khademi. Nous avons invité les étudiants à porter un regard sur différentes performances durant le festival comme aussi celle de Mehdi-Georges Lahlou. Ce partenariat avec l’Esa nous permet de tisser des liens tout au long de l’année et de mettre en place également des workshops destinés aux étudiants.

 

Parcours d’éducation, de pratique et de sensibilisation à la culture (PEPS)

 

Créer à partir de rien, Yuval Rozman & Florian Pautasso

Mars > Avril

Yuval Rozman a proposé aux jeunes du Lycée Valentine Labbé à Lille, de partir d’un conflit, d’une guerre ou d’un événement réel sur lequel ils avaient envie de s’exprimer. À travers des ateliers d’écriture, il s’agissait de trouver de la poésie dans un processus d’écriture basé sur l’improvisation et l’hésitation. Par le biais de cette démarche, les jeunes et l’artiste ont cherché à trouver ensemble la thématique et le contenu de leur projet. En effet, cette démarche de recherche participative est un moyen pour eux de devenir acteur d’un projet, en défendant et en argumentant leurs choix parmi les différents matériaux découverts. Après cette phase autour de l’écrit, Yuval Rozman et Florian Pautasso, qui a pris la suite des ateliers, ont proposé des ateliers de jeu afin que les participants s’expriment à travers l’occupation de l’espace par le corps. Une place particulière fut donnée aux improvisations afin de créer un équilibre entre le cadre posé par le sujet et la liberté d’interprétation de chacun.

ALEFPA2017 Yuval Rozman Grand Sud - Collectif des Routes (16)

 

MOBILE(S), Boris Hennion

Mars > Avril

Mobile(s) est une installation chorégraphique, un jeu performatif aux règles créées collectivement autour de l’affirmation de soi, de la relation à l’autre et au monde. Durant ces sessions d’ateliers, les élèves du Lycée Emile Zola ont été invités à prendre possession de l’espace grâce à leur corps, mis en mouvement et chorégraphié selon des gestes qui leur étaient propres : chacun a pu concevoir son écriture chorégraphique. Ils sont tour à tour devenu mobiles, seuls, en groupe, ensemble.

 

Toute l'année
Avec les quartiers prioritaires de la Ville d’Arras

Latitudes Contemporaines propose à l’automne 2018 à Arras, un cycle de rencontres, ateliers, spectacles in situ autour de l’égalité Homme-Femme dans l’espace public en collaboration avec les acteurs socio-culturels et la participation des habitants du Quartier Saint-Michel, accompagnés par la cie lyonnaise ACTE et l’artiste afghane Kubra Khademi.

Atelier avec Kubra Khademi 

Du 31 Octobre au 02 Novembre 2018 de 14h à 17hAccès réservé aux personnes accueillies par le CADA

Kubra Khademi propose en collaboration avec la maison des parents et le CADA d’Arras, des ateliers ­mères-enfants mêlant ­écriture, danse, dessin autour de la thématique des ­ ­discriminations envers les femmes à travers le monde.

Public.ques!, par la cie ACTE dirigée par Annick Charlot

La cie ACTE invitera un groupe d’habitants du quartier Saint-Michel d’Arras à une marche exploratoire scénarisée pour éprouver ensemble les inégales libertés des femmes dans l’espace public. Totalement sur-mesure, ce spectacle est une expérience artistique participative unique entre écriture gestuelle et jeu numérique. Les spectateurs, munis de leurs téléphones et d’écouteurs, seront guidés et emportés de lieux en lieux et ainsi deviendront aussi les acteurs du spectacle.

 

Public.ques!, c’est pour qui ?

Pour les habitants d’Arras, les esprits curieux, hommes ou femmes, jeunes (à partir de 14 ans et accompagnés pour les mineurs) ou moins jeunes, danseurs ou deux pieds gauche. Aucune expérience de la scène ou de la danse n’est requise ! 

Public.ques!, c’est quand ?

Présentation du projet avec les artistes et les participants  :  Jeudi 18 ­Octobre à 18h30 à la Casa Van d’Or, Place Chochoy – Arras

Répétitions avec les artistes et les participants : Samedi 20 Octobre de 10h30 à 13h & de 14h30 à 17h, Mardi 30 Octobre, Jeudi 1er et Vendredi 02 Novembre de 18h à 21h à la Casa Van d’Or, Place Chochoy – Arras

Représentation publique : Samedi 03 Novembre 2018 à 15h dans le Quartier Saint-Michel – Gratuit – (durée du spectacle : environ 2h)