Latitudes Contemporaines

Nadia Ghadanfar

Biographie

D’origine allemande, Nadia reçoit sa formation de comédienne au Théâtre National de Bonn. À partir de 2003, elle est comédienne pour Antoine Lemaire - Cie THEC et se fait distinguer dans ses interprétations de Sarah Kane : Purifiés (2003), Anéantis (2005). En 2007, elle rejoint Anne Bruneau dans l'association La Fabrique, au sein de laquelle elle monte et joue des créations en rapport avec son corps spécifique. Elle y invite plusieurs artistes à collaborer : la chorégraphe Marie Letellier pour Étranges aCorps (2008), la metteure en scène Aude Denis et l’écrivain Antoine Lemaire pour Mes Amours au loin (2011), l’écrivaine Samira El Ayachi et le comédien Henri Botte pour Ça dure longtemps dans le temps (2018). En 2013, elle joue dans Aimer si fort de Guy Alloucherie (Cie HVDZ), d’après La Maison de la Force d’Angelica Liddell. En parallèle, elle travaille avec des metteur·es en scène comme Thierry Thieu Niang, Françoise Delrue, Arnaud Anckaert, Christophe Piret, Catherine Gilleron, Cédric Orain. Sa recherche artistique se concentre dans l’expression de l’intime, du non-dit, de ce qui affleure sous la surface.

« Elle qui concentre en elle toutes nos chutes, nos peurs, nos fragilités. Chacune de ses entrées au plateau est une leçon de théâtre et d’humanité. Son oscillation constante nous représente dans nos errements, nos faiblesses. On est avec elle au bord de la chute, mais au bord seulement... En cela elle est une des figures de notre humanité : au bord de... Comment ce corps-là, si singulier apparemment, nous ressemble tellement en réalité. Comment il renvoie à ce que nous sommes au plus profond de nous-même. Comment il est la juste représentation de ce que nous sommes au monde. Un être fragile qui oscille entre trivialité et transcendance, entre chute et détermination à avancer quand même. » – Nadia Ghadanfar vue par la metteure en scène Aude Denis.

Contacter la production

Son agenda

int(4944) bool(false) bool(false)

Ses créations

Nos artistes