Webplateforme – Erasmus +

  • Le projet

    Aujourd’hui, de nombreux projets sont menés dans le secteur de la jeunesse, des dispositifs aident les jeunes à s’épanouir personnellement et visent à pallier les situations d’exclusion sociale. À ce titre, l’efficacité de la culture comme levier de développement local et humain n’est plus à démontrer. La reconnaissance de l’Agenda 21 et des droits culturels des individus le prouve.
    Selon l’agenda 21, il est essentiel de « promouvoir les capacités d’expression en tant que dimension essentielle de la dignité humaine et de l’inclusion sociale. La lutte contre l’exclusion est la lutte pour la dignité de tous ».

    Ainsi, il apparaît essentiel de construire des projets transversaux ou trans-sectoriels où le respect de la diversité culturelle est au centre des préoccupations comme le souligne l’UNESCO : « source d’échanges, d’innovation et de créativité, la diversité culturelle est, pour le genre humain, aussi nécessaire qu’est la biodiversité dans l’ordre du vivant ». La transversalité est devenue un modèle des politiques publiques sur les territoires européens notamment par l’engagement de la Commission Européenne et le développement de fonds comme
    le programme Erasmus + permettant aux acteurs de développer une réflexion commune autour de partenariats stratégiques trans-sectoriels. De nombreux professionnels de champs d’activités différents travaillent donc ensemble mais comment collaborent-ils ? Comment arrivent-ils à s’entendre autour d’objectifs communs ?

    C’est dans ce cadre que Latitudes Contemporaines, en collaboration avec l’ALEFPA, l’IRTS et ses partenaires anglais (Tyne and Wear Museum) et allemands (IMAL-International Munich Art Lab) a co construit durant toute l’année 2015 un cycle de séminaires de réflexion intitulé « Artistic Intervention – A research on sustainable concepts of social and Professional integration of youth with less opportunities ». L’objectif est double : former les professionnels aux problématiques européennes de projets trans-sectoriels (secteur social / secteur culturel)
    et développer des méthodologies communes. Une manière de confronter les points de vue, les outils et les méthodes de travail propres à chaque pays.

    L’année 2016 a donc donné lieu à une phase de capitalisation et de valorisation des résultats par le biais d’un ouvrage méthodologique trilingue (que vous pouvez vous procurer via l’onglet « ouvrage méthodologique »), d’un documentaire (visible sur le haut de cette page) ainsi qu’une webplateforme sur laquelle vous êtes actuellement.

    Les partenaires du projet ont organisé leur recherche-action sous la forme de séminaires internationaux. Ils ont apporté comme matériau de travail des exemples d’actions conduites dans leur ville respective, avec leurs partenaires propres (souvent les fondations, les collectivités et les états). Ils ont convié aux séminaires des intervenants professionnels locaux institutionnels et associatifs ; ils ont consacré une partie du temps des séminaires à des visites de structures oeuvrant dans les secteurs de l’art, de l’action culturelle, de l’insertion, de la formation des éducateurs et de l’accompagnement des jeunes. Ils ont invité des jeunes à témoigner et des étudiants à apporter leur point de vue et contribuer à la recherche.
    La période couverte par les actions de référence s’étend de 2012 à 2016. La période de conduite des séminaires de recherche s’étend de novembre 2014 à avril 2016.

     

     

     

     

  • Les acteurs

    Latitudes Contemporaines (France)

    Association fondée en 2003, Latitudes Contemporaines articule stratégiquement sa structure de production accompagnant des artistes émergents et son festival annuel avec une politique d’ingénierie culturelle et de médiation.
    Chaque année, le festival représente un véritable temps fort des projets de médiation. Depuis 2010, Latitudes Contemporaines développe notamment avec l’ALEFPA un projet d’intégration sociale et professionnelle des jeunes par la culture par le biais de stages professionnels et d’ateliers de pratique artistique durant le festival.
    Par ailleurs, les différentes activités de l’association lui permettent de mener durant toute l’année des actions de sensibilisation et de pratique artistique en direction de tous les publics (structures sociales, collèges, lycées, universités, centres pénitentiaires…).
    Enfin, l’association Latitudes Contemporaines est très engagée sur le plan européen grâce à des projets de grande envergure qu’elle impulse ou à laquelle elle participe. Depuis 2008, Latitudes Contemporaines est chef de file du réseau « Open Latitudes » qui réunit neuf structures européennes autour d’un projet qui vise à soutenir la création par l’intermédiaire d’un fonds européen de production, ainsi que la promotion de résidences et la diffusion de projets artistiques audacieuses et novatrices. Latitudes Contemporaines est également l’un des acteurs du réseau européen « now », au travers d’ateliers de travail et de réflexion sur de nouvelles méthodes d’accompagnement des projets artistiques à l’échelle européenne.
    Dans ce travail de recherche-action, Latitudes Contemporaines a été désigné référent sur le thème de l’art, de la culture et de la médiation culturelle au service des projets d’inclusion sociale et professionnelle.

     

    ALEFPA (France)
    ALEFPA (Association Laïque pour l’Éducation, la Formation, la Prévention et l’Autonomie) est une association nationale reconnue d’utilité publique dont le siège est à Lille, qui accueille plus de 8 000 personnes dans ses 118 établissements et services répartis en Métropole et Outre-Mer. Il s’agit d’enfants, d’adolescents et d’adultes (jeunes âgés de 12 à 21 ans) en situation de handicap ou en grande fragilité sociale, en particulier les enfants et les jeunes relevant de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. L’ALEFPA compte près de 2 000 salariés.
    Sur Lille, deux établissements organisés en réseau – un internat et un service d’hébergement – accueillent des jeunes en difficultés sociales, familiales et scolaires (de 16 à 21 ans), dont des réfugiés. Ce sont particulièrement ces établissements qui seront impliqués dans le projet, même s’il profite à l’ensemble des services.
    Dans ce travail de recherche-action, l’ALEFPA Lille a été désignée comme référent sur le thème de l’accompagnement des parcours des jeunes, et globalement sur tous les aspects.

     

    Institut Régional du Travail Social (IRTS) Hauts-de-France (France)
    L’IRTS est un institut régional supérieur professionnel qui répond à une double mission de promotion et d’accompagnement de la qualification, tout au long de la vie, des intervenants sociaux du secteur social et médico social. L’IRTS accueille chaque année sur 5 sites de formation plus de 5 000 apprenants. Chaque site est géré de manière transversale. L’IRTS dispose d’un pôle VAE, d’un pôle Recherche. Il adhère à l’Union Nationale des Associations de formation et de recherche en intervention sociale (UNAFORIS) visant à contribuer aux politiques de formation françaises et européennes. Il développe des stages ou projets à l’international, mène des actions de recherche avec des apprenants sur la culture et les droits culturels, met en place des pédagogies actives impliquant les jeunes et les ressources du territoire, informe sur les droits culturels et les offres culturelles des territoires. Il participe à l’organisation d’une biennale régionale sur la culture, s’implique dans des projets locaux, des réseaux associant travail social et culture.
    Dans ce travail de recherche-action, l’IRTS a été désigné référent sur les aspects de recherche et de méthodologie.

     

    International Munich Art Lab (Allemagne)
    L’IMAL (International Munich Art Laboratorium) est depuis 2001 le projet phare de l’association Kontrapunkt gGmbH, reconnue d’utilitée publique. L’IMAL propose à des jeunes adultes (16-24 ans) de participer gratuitement à des ateliers de production artistique, depuis la première esquisse jusqu’à l’organisation des expositions. Cela comprend un suivi individuel, parfois une remise à niveau dans la formation, mais surtout un accompagnement régulier dans la préparation d’un projet professionnel personnalisé pour chaque participant. Pendant une année scolaire et à hauteur de 40h par semaine, les jeunes sont introduits à tous les champs de la création artistique et disposent en outre de temps de travail pour poursuivre et approfondir librement leurs recherches. Le travail quotidien s’organise autour des différentes disciplines des « Arts plastiques et Nouveaux médias ».
    Les participant(e)s du Laboratorium sont sortis du système scolaire et désireux de s’insérer dans un processus de formation professionnelle. Pour cela une équipe composée d’artistes, de professionnels de la culture et de travailleurs sociaux les aide à s’orienter et à se qualifier. Les temps de travail en ateliers sont l’occasion pour les jeunes de se représenter la réalité du monde du travail (les horaires contraignants, la hiérarchie, etc.), mais aussi de faire quelques bilans de compétences, de renforcer leurs points forts et de s’auto-évaluer en se comparant à des pairs. Enfin, une période de six semaines de stage est obligatoire. La participation est gratuite. Plus d’information sur la page Facebook de l’IMAL.
    Dans ce travail de recherche-action, l’IMAL a été désigné comme référent sur le thème de la participation des jeunes et sur les processus artistiques.

     

    Tyne & Wear Archives & Museums (Angleterre)
    Tyne & Wear Archives & Museums (TWAM) est un réseau régional majeur qui réunit neuf musées et galeries d’art ainsi qu’un service d’Archives, gérés au nom de 5 autorités locales de la région Tyne and Wear et de l’Université de Newcastle. Les collections réunissent des oeuvres d’importance internationale en lien avec l’art, la science, la technologie, l’archéologie, les sciences naturelles, l’histoire militaire, sociale et la mode. TWAM est financé par l’Arts Council England.
    TWAM s’implique dans de nombreux projets d’action culturelle envers différents publics, des jeunes aux personnes âgées, des publics handicapés et sociaux. Ont été développés de nombreux outils pédagogiques et une méthodologie liée aux projets participatifs. La principale mission est d’aider les individus à déterminer leur place au sein de la société, les aider à définir leur identité dans le respect de soi et des autres. La diversité culturelle est au coeur du développement de soi et de l’intégration. Le réseau reçoit 1,6 million de visites par an sur une population régionale de 1,1 million !
    Dans ce travail de recherche-action, TWAM a été désigné comme référent sur les aspects de méthodologie et sur les logiques d’évaluation des jeunes.

  • Fiches Projets
  • Boite à outils
  • Bibliographie
  • Glossaire
  • Colloque européen | 17 nov. 2016

    Télécharger le programme

     

  • Ouvrage méthodologique

    Couv-Ouvrage-Erasmus+

    Télécharger l’ouvrage

    Plus d’informations :

    Latitudes Contemporaines
    57 rue des stations – 59800 Lille
    +33 (0)3 20 55 18 62
    accueil@latitudescontemporaines.com

    Éditeur :

    Invenit
    99C Boulevard Constantin Descat – 59200 Tourcoing
    +3
    3 (0)3 20 82 12 18