Accueil Stéphanie Aflalo Jusqu’à présent, personne n’a ouvert mon crâne pour voir s’il y avait un cerveau dedans

Stéphanie Aflalo
Jusqu’à présent, personne n’a ouvert mon crâne pour voir s’il y avait un cerveau dedans

Stéphanie Aflalo

Stéphanie Aflalo

+ En savoir plus sur l'artiste

Partager

Jusqu’à présent, personne n’a ouvert mon crâne pour voir s’il y avait un cerveau dedans

Jusqu’à présent, personne n’a ouvert mon crâne pour voir s’il y avait un cerveau dedans est un solo inspiré du livre De la certitude de Wittgenstein, qui met en scène la révolte de mon intelligence contre la manière, m’apprend le philosophe, dont le langage – langage dont j’ai, en tant que comédienne, fait vœu de faire métier – l’ensorcelle.

Sur le plateau, Stéphanie se dédouble : l’une sur scène, l’autre sur un écran de télé. La seconde invite la première à s’engager avec elle dans une entreprise
de clarification à outrance, consistant à établir l’inventaire minutieux, exhaustif, définitif, de ce qui peut se dire et de ce qui ne le peut pas, de ce qui a un sens et de ce qui n’en a pas, mises en situation et exemples concrets à l’appui, dans le but, modeste, de venir à bout de tous les problèmes de la philosophie.

Drôle à force d’être aride, démentiel par excès de sérieux, ce projet rationaliste totalisant et impossible sera mené avec humour, en vertu de l’absurde, jusqu’à son point de faillite, laissant, in extremis, la place au chant et à la musique.
A quoi ressemblerait un théâtre qui aurait du Wittgenstein pour prémisses ?

  • Stéphanie Aflalo

Crédits & remerciements

Projet conçu par : Stéphanie Aflalo
Écriture et jeu : Stéphanie Aflalo
Création vidéo : Pablo Albandea
Diffusion : Latitudes Prod. – Lille / Lisa Antoine
Durée : 1h

Contacter la production