Avec les publics du Festival

le festival : temps fort des projets de médiation

Avec une programmation dense durant 3 semaines sur l’Eurométropole, Latitudes présente des propositions qui reflètent notre société, à l’heure d’une époque de plus en plus complexe et multiforme. Il est donc indispensable de déployer des espaces de rencontres et de pratiques pour dialoguer et partager nos impressions.

L’efficacité de la culture comme levier de développement local et humain n’est aujourd’hui plus à démontrer. La reconnaissance de l’Agenda 21 et des droits culturels des individus le montre. Cette année encore au travers du projet européen Erasmus +, nous avons montré qu’il est essentiel de construire des projets trans-sectoriels où le respect de la diversité culturelle est au centre des préoccupations. Chaque année, Latitudes développe donc des liens avec des professionnels de l’action sociale, de l’éducation, de la formation et de la santé dans le respect de la dignité des personnes pour faire évoluer les pratiques en termes de reconnaissance mutuelle et d’émancipation citoyenne.


l’ALEFPA et les Latitudes Contemporaines : de la formation à la création

Depuis 2010 Latitudes Contemporaines et le Service d’hébergement de l’ALEFPA (Association Laïque pour l’Education, la Formation, la Prévention et l’Autonomie) développent une étroite collaboration au service de la formation et de la professionnalisation des jeunes.
En effet, leur accompagnement éducatif vise la création de conditions concrètes vers l’autonomie à travers les actes de la vie quotidienne et l’enrichissement des parcours afin de s’insérer socialement et professionnellement.
À ce titre, Latitudes met en place conjointement avec ces jeunes, un projet de formation qui repose sur leur participation active à l’organisation du festival Latitudes Contemporaines par le biais de stages conventionnés. Des stages en catering, accueil public, technique sont proposés. Ces temps favorisent le développement et la valorisation de compétences tout en motivant la rencontre et l’échange artistique.
L’intérêt de cette démarche est qu’elle est d’emblée participative et qu’elle implique à la fois les jeunes, les acteurs culturels et les travailleurs sociaux qui accompagnent le programme. Depuis 2010, 50 jeunes ont effectué des stages conventionnés lors de six éditions du festival.

DSC_0945

 

ateliers chorégraphiques avec l’ALEFPA

Voilà maintenant quatre années que les jeunes de l’ALEFPA participent aux ateliers avec un artiste de Latitudes Contemporaines.
En 2011, une complicité et une envie commune de partager un temps d’échange et de création ont été exprimées par Steven Cohen et les jeunes.
En 2012, suite aux différentes rencontres avec Marie-Caroline Hominal, la chorégraphe et les jeunes ont pris l’initiative de créer ensemble une petite forme chorégraphique présentée au foyer Denis Cordonnier.
En 2013 et 2014, c’est l’univers de Nadia Beugré et de Vincent Thomasset, deux artistes accompagnés à Latitudes Prod que les jeunes ont traversé. En 2015, c’était l’artiste Lenio Kaklea, chorégraphe présente dans le cadre de la programmation du festival, qui a partagé son univers avec les jeunes.
Cette année là également, en partenariat avec l’Aéronef, les artistes Boris Hennion (chorégraphe) et Malik Berki (DJ) sont allés à la rencontre des jeunes et ont proposé une forme chorégraphique unique, appelée [((J(E)U)X]. L’organisation du spectacle, programmé à l’Aéronef a donné lieu a une série d’ateliers (communication, catering, logistique, technique, médiation) afin de faire découvrir les différents métiers qui gravitent autour du spectacle et les faire participer activement à l’organisation même du projet.
En 2016, la nouveauté est la réalisation d’ateliers sous un prisme intergénérationnel, modifiant la nature de l’expérience artistique. L’artiste Alexandre Roccoli a rencontré les jeunes et les seniors de Lill’ensemble. C’est donc bien toujours dans le faire-ensemble et dans la collaboration des jeunes et des artistes que le projet prend son sens.


des projets participatifs : une immersion dans l’univers des artistes

L’accueil de projets participatifs durant le festival est l’occasion de collaborer avec différentes associations de la métropole. En 2013, près de soixante amateurs ont ainsi travaillé aux côtés de différentes équipes artistiques programmées durant le festival. En 2014, le spectacle Atlas d’Ana Borralho et João Galante dans le cadre du festival a regroupé 100 amateurs sur scène.
En 2015 et en 2016, nous avons poursuivi cette démarche d’ouverture vers les amateurs de la métropole lilloise. Près de 150 amateurs, habitant la métropole lilloise et le département ont investi le festival et ont travaillé aux côtés des équipes artistiques. Nous avons également établi des partenariats avec certaines formations en danse et théâtre de la métropole comme l’école Supérieure Musique et Danse Nord de France, l’Ecole du Ballet du Nord / CCN de Roubaix, le conservatoire de Lille, l’Esa ou encore l’université de Lille 3 afin de donner la possibilité aux étudiants de découvrir un projet et une équipe artistique en vue de leur professionnalisation.


présentation de la programmation

La programmation du festival est ainsi présentée auprès des partenaires: lycéens, étudiants, personnes accompagnées par une structure sociale, habitants… mais aussi auprès de quiconque souhaitant avoir un aperçu de la programmation.
La présentation auprès des structures relais du dispositif Crédit loisirs, géré par la Mission Locale de Lille, permet également de toucher une partie de la population pour laquelle l’accès au spectacle vivant n’est pas coutumier.
En 2016, nous souhaitons également mettre en place des présentations collectives de la programmation au plus près des habitants de la métropole soit à domicile ou par le biais de lieux conviviaux identifiés (bibliothèques, librairies, bars, lieux de résidences, etc..).

apero grandbassin

 

les actions de sensibilisation autour des spectacles

En écho à la programmation, l’équipe de médiation conçoit des dossiers pédagogiques, organise des interventions et propose des visites des lieux partenaires permettant aux différents publics une préparation et un accueil adapté lors de la venue sur le festival.

Visite opera


les instants critiques

Les Instants Critiques rassemblent artistes et publics autour des questions soulevées par un « grand témoin ». Celui-ci, sollicité au préalable, engage le dialogue avec le chorégraphe, première étape d’un échange collectif autour des spectacles du festival. Initiés depuis plusieurs années, animés par François Frimat, président de l’association Latitudes Contemporaines et par ailleurs enseignant de philosophie, les Instants Critiques sont maintenant un rendez-vous attendu à l’issue des spectacles.

OTTOF_CdR_Latitudes2016 (5)